Perfect World Vol.1-9

Après le connu A Silent Voice, les mangas traitant de handicap continuent de se dévoiler au grand jour. On compte, parmi eux, Perfect World.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

De quoi ça parle ?

Perfect World narre une romance douce mais semée d’embûches entre un architecte en fauteuil roulant et une décoratrice d’intérieur.

Mon avis…

Pas de coup de cœur pour le coup de crayon mais il reste tout de même doux, léger et soigné ; ce qui correspond parfaitement au ton romancé et éthique de l’œuvre.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

En ce qui concerne l’intrigue, il est indéniable que le titre possède des atouts majeurs qui le différencient des œuvres romantiques en général. À l’heure où la majorité des mangas traitant de romances se déroulent dans des lycées ou collèges, Perfect World se concentre sur des adultes membres de la vie active, loin des écoles la plupart du temps. Ce simple fait permet déjà à la série de sortir du lot.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

Ensuite, le titre possède un aspect très enrichissant dû au handicap dont il traite. Il apprend énormément d’éléments sur le quotidien des personnes à mobilité réduite et aborde de nombreux problèmes probablement insoupçonnés par la majorité des personnes non concernées. Rien que l’aspect de la santé est déjà fort développé, le simple fait de rester longtemps assis peut causer de graves problèmes en plus de sa paralysie. Ainsi, l’architecte sera régulièrement envoyé à l’hôpital pour divers problèmes plus ou moins graves, surprenant autant le lecteur que son amante avec qui nous découvrons cet aspect de cette vie de handicap.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

Nous découvrons également que la société ne pense pas toujours à ces personnes qui se retrouvent souvent lésées que ce soit dans leur vie sociale, sentimentale ou simplement dans leur mobilité. Beaucoup de lieux publics ne sont pas réfléchis pour les fauteuils roulants et les personnages se retrouveront ainsi régulièrement dans des situations compliquées en pleine ville.

De nombreuses rencontres avec d’autres couples du même type seront également de la partie, chacun gérant l’aspect « handicap » d’une manière différente. Tous doivent se reconstruire après avoir perdu l’usage de leurs jambes, ils doivent dire adieu à leur ancienne vie et accepter de ne plus être aussi autonomes qu’avant ; ce qui est loin d’être aisé.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

Être handicapé, est-ce renoncer à l’amour ? Serait-ce trop de travail et trop de tracas pour l’autre ? L’autre sera-t-il vraiment heureux ?

Des questions qui seront énormément évoquées durant toute la série qui se déroule sur plusieurs années. Que ce soit des membres de la famille ou des amis, beaucoup s’opposeront à l’union des deux protagonistes. L’amour sera-t-il plus fort que la raison ?

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

Ce que je pourrais par contre reprocher à la série, c’est peut-être sa longueur. En effet, cela devient un peu long et certains passages sont parfois assez plats. Il serait judicieux de clôturer la série assez rapidement, la fin de ce tome 9 aurait d’ailleurs bien pu terminer la série. À voire où la mangaka souhaite nous emmener.

Conclusion…

Perfect World, en plus de nous sensibiliser au handicap, nous narre une belle histoire d’amour qui tranche avec les romances courantes. Une lecture très enrichissante !

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *