Un Pont entre les étoiles Vol.1

Attention, ce manga est une perle !

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Un pont entre les étoiles, ça parle de quoi ?

En 1936, Haru, une enfant japonaise, est contrainte de suivre son père en déménageant à Shanghai. La gamine va donc devoir s’intégrer dans un pays dont elle ne connait rien, découvrir la langue, les coutumes et moeurs chinoises. Elle va se lier d’amitié à un enfant chinois, un guide dans ce monde inconnu. Mais à l’aube d’une guerre, racisme et nationalisme entrent en jeu…

Mon avis…

A travers les yeux innocents d’une enfant, nous découvrons la Chine des années 30 dont nous parlons peu en Europe. Directement nous remarquons une grande différence de culture entre la Chine et le Japon, deux pays qui sont pourtant très souvent associés dans les mœurs occidentales en général. Ce titre apporte donc un certain enrichissement culturel.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

La pauvreté chinoise est également fort mise en avant en parallèle avec la richesse de la famille Japonaise de Haru qui possède une énorme villa et qui voyage en première classe.

De nombreux thèmes universels sont également abordés comme le mal du pays, la déception, le harcèlement, le racisme…

La petite Haru se sent en effet particulièrement triste et perdue dans son nouveau pays, le Japon lui manque. C’est sa rencontre avec Xing (signifiant Etoile en chinois), un garçon de son âge passionné par le dessin, qui va la motiver à s’intégrer, à apprendre la langue dans le but de communiquer avec lui. Nous suivons donc dans un premier temps leurs expériences dans un ton doux et joyeux.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

Mais l’histoire prend une teinte plus sombre lorsque Haru découvre que Xing se fait harceler par une bande de Japonais immigrés. Elle assiste à des scènes cruelles et refuse que son ami se laisse faire, elle ne comprend pas son pacifisme. Cependant, c’est en se retrouvant dans une situation similaire, en se retrouvant ciblée par la haine d’une troupe d’enfants chinois, qu’elle comprend enfin, qu’elle parvient à se mettre à sa place… Mais que va donc devenir leur amitié ? Elle comprend enfin que leurs deux peuples se détestent. Peut-être aurons-nous droit à un Roméo et Juliette d’Asie. Ce qui est certain, c’est que ce titre annonce une vraie petite lueur d’espoir, de paix dans un univers régit par la haine, les rivalités nationales et la destruction.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

Le coup de crayon est plutôt mignon dans les traits des personnages tout un accordant un souci du détail particulier aux décors de la ville chinoise. Certaines cases ne possèdent néanmoins pas de fond, ce qui ajoute un brin de simplicité lors des échanges entre Haru et Xing notamment. Le découpage très varié offre un certain dynamisme en proposant des cases de formes diverses, tantôt arrondies tantôt rectilignes, ainsi que de nombreuses superpositions de cases et d’images.

La série, éditée par Akata, compte 4 volumes. Les trois premiers volumes sont déjà disponibles.

Les différentes couvertures démontrent que l’histoire se déroulera sur plusieurs années et verra donc Haru et Xing grandir jusqu’à l’âge adulte.

━──────≪✷≫──────━

user uploaded image

━──────≪✷≫──────━

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *