Les Temps retrouvés Vol. 1

Qui a dit que la romance, ce n’était que pour les jeunes ?

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Quelques mots sur les « coulisses » du titre…

« Les Temps retrouvés » est un manga qui possède certaines particularités atypiques.

Il faut savoir que ce manga est une création originale 100% Ki-oon, c’est-à-dire que l’histoire a été pensée et créée par les mangakas et la maison d’édition Ki-oon. Celle-ci développe particulièrement son catalogue de créations originales depuis 2018 et les présente dans le Ki-oon mag (plus d’informations ici)

L’oeuvre en question a donc été pensée dans un sens de lecture occidental et tout en couleurs. De plus, le titre, faisant partie de la collection « Latitudes », a droit à un grand format et à une couverture rugueuse agréable au toucher.

Les deux mangakas à l’origine de ce manga sont Cocoro Hirai au dessin et Kei Fujii au scénario. Ce duo a l’habitude de travailler ensemble vu qu’ils ont déjà publié précédemment « Sous un ciel nouveau », un recueil d’histoires courtes, chez Ki-oon et ont remporté le prix ACBD Asie 2018.

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Les Temps retrouvés, de quoi ça parle ?

Ippei a perdu sa femme il y a quelques années. Retraité, il aime jardiner avec ses amis dans une maison de retraite. C’est dans cette dernière qu’il fait la rencontre de Kotoko, la nouvelle recrue du club de musique. C’est un coup de foudre immédiat, ils commencent à se fréquenter, les sentiments se créent… Mais est-ce raisonnable de vivre une nouvelle histoire d’amour à leurs âges ? Ne serait-ce pas une trahison envers leurs défunts conjoints respectifs ?

Mon avis…

Côté dessin, le coup de crayon se montre doux et fin. La colorisation est magnifique avec des effets tantôt « pastel » tantôt « aquarelle ». Les couleurs ne sont, en plus, pas utilisées au hasard. En effet, Cocoro emploie des tons plutôt chauds pour transmettre des émotions joyeuses et des tons plutôt froids pour des sentiments plus négatifs. Le sépia est également utilisé pour les flash-backs à l’instar des anciennes photos. Les couleurs sont donc minutieusement choisies en fonction des humeurs et pensées des personnages, elles sont au service de la narration.

En plus de cela, la colorisation n’est ni criarde ni compacte. Cocoro utilise des couleurs plutôt douces et pastelles ainsi que de nombreux dégradés différents, notamment en ce qui concerne les couleurs du ciel qu’elle explore énormément dans son oeuvre… de quoi rendre le titre particulièrement poétique. La couverture est également très colorée et attire directement l’œil. La mise en avant de l’automne symbolise de manière plus que délicate le stade de vie des deux protagonistes. Il est indéniable que nous avons affaire à un magnifique objet qui se feuillettera sans limite ni modération. Je l’ai d’ailleurs moi-même déjà relu quelques fois depuis mon achat.

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

En ce qui concerne l’intrigue, les mangakas nous proposent une histoire pleine d’émotions qui arrivera peut-être, comme à moi, à vous arracher quelques larmes. L’histoire est belle et prenante, elle porte facilement le lecteur jusqu’à la fin du volume où il n’a plus qu’une seule envie : lire la suite.

Les personnages sont atypiques et attachants. Leur solitude, leurs inquiétudes, leur nostalgie…Toutes leurs émotions sont transmises et comprises avec une facilité déconcertante. Les attitudes des membres des familles respectives des protagonistes, tirées à l’extrême, nous font nous interroger, nous remettre en question… Ce manga vous donnera certainement envie de prendre soin de vos ainés…

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

« Je me demande s’il est fâché qu’on se fréquente… »

Même s’ils sont adultes, que le lycée se trouve loin derrière eux, leur romance connaitra tout de même bien des obstacles. De nombreuses inquiétudes les envahiront. Est-ce raisonnable de retomber amoureux à la fin de leur vie ? Est-ce respectueux envers leurs défunts partenaires ?

Hormis ces différentes incertitudes auxquelles ils devront réfléchir tous les deux, un drame terriblement agaçant et injuste se déclarera vers la fin du volume, de quoi nous tenir en haleine jusqu’à l’arrivée du second tome qui clôturera cette belle histoire.

Conclusion…

« Les Temps retrouvés » est un gros coup de cœur que je recommande vivement. Il s’agit d’une oeuvre magnifique aussi bien au niveau de la forme que du fond. Non seulement, elle sort des sentiers battus en narrant une romance entre retraités mais, en plus, elle est émouvante, poétique, délicate tout en poussant le lecteur à la réflexion. Que demander de plus ?

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *