Space Brothers Vol.1

« Si tu vas sur la lune, moi, j’irai plus loin. J’irai sur Mars ! »

En triant mes archives, je suis tombée sur une critique que j’avais écrite il y a quelques années, à l’époque où je faisais découvrir des mangas à ma mère qui tenait un blog littéraire (la pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre). Elle a suivi mes conseils et Space Brothers a été son premier manga, un véritable coup de cœur qu’elle a, à son tour, fait découvrir à ses élèves de 14 ans dans le cadre de son cours de français.

Space Brothers est donc un manga très spécial pour moi car il a été le premier lien qui m’a permis de partager ma passion avec ma mère. En plus de cela, la relation que j’entretiens avec ma sœur ressemble beaucoup à celle des protagonistes. L’aspect fraternel de ce manga me parle donc particulièrement.

Avec la mise en ligne gratuite du premier tome en numérique chez Pika qui arrive d’ici quelques jours, j’avais envie d’en profiter pour mettre Space Brothers en valeur et voilà que je retombe sur ma vieille critique sentimentale ! J’imagine que ça doit être le destin ! Du coup, vous pouvez retrouver, ci-dessous, mon avis sur le tome 1 datant de l’époque où je l’ai lu pour la première fois. Il s’agit clairement d’une série de qualité dans laquelle vous pouvez vous lancer les yeux fermés !

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Space Brothers, de quoi ça parle ?

Un rêve d’enfant, une promesse…

Enfants, Mutta et son petit frère, Hibito, se découvrent une passion inébranlable pour l’espace. Ils se font alors une promesse, celle, d’un jour, devenir tous deux astronautes. Une vingtaine d’années plus tard, alors qu’Hibito, devenu astronaute, se prépare à décoller en direction de la lune, Mutta se fait licencier et se retrouve sans emploi avec la désagréable impression de vivre dans l’ombre du cadet à qui tout réussit. Serait-ce le moment de se replonger dans ses vieux rêves d’enfant ? Pour Mutta, il est venu l’heure de tenir sa promesse !

Mon avis…

Space Brothers est un manga réalisé par Chûya Koyama et édité, chez nous, par les éditions Pika. La série, débutée en 2008, se voit récompensée par le 56e prix Shogakukan dans la catégorie générale en 2010 et par le 35e prix du manga Kodansha dans la même catégorie en 2011. Son engouement est tel que Space Brothers a été adapté en anime et en film live. Un succès mérité ? Je dirais que oui ! Dans ce premier tome, l’installation du décor et la présentation des personnages se fait de manière fluide et agréable. Les premières planches nous présentent la naissance du rêve des deux frères, le très beau passage de leur promesse qui devient le fil conducteur de leur histoire.

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Ensuite, la majorité du volume se penche sur l’aîné qui, 20 ans plus tard, se trouve en quête de ce qu’il veut réellement tandis que le cadet n’est qu’à deux doigts de réaliser son rêve. Nous suivons ainsi l’évolution de Mutta, un personnage dynamique et haut en couleur, qui, malgré son punch, se sent nul et incapable de rivaliser face à son petit frère. Pourtant, comme il le dit lui-même à plusieurs reprises durant le récit, « L’aîné doit toujours être le leader ». Etant moi-même l’aînée de la famille, je ne peux que m’identifier à ce personnage ô combien attachant. Et c’est certainement pareil pour de nombreux autres lecteurs. Cependant, à force de se déprécier sans arrêt, Mutta risque d’en décevoir plus d’un, dont son frère. C’est la raison pour laquelle il a besoin d’un petit coup de pouce pour retourner sur les rails.

Ainsi, la réplique d’une vieille amie de Mutta m’a marquée. Lorsque ce dernier se déclare incapable de réussir ses examens d’astronaute qui sont, à ses yeux, beaucoup trop difficiles pour lui, son amie lui dit :

« Et aujourd’hui, à tes yeux… qu’est-ce qui brille le plus ? Allez, prends cette trompette et souffle dedans. Ne t’en fais pas pour les fausses notes. Tu as le droit à l’erreur, Mutta. L’important, c’est que tu commences à produire un son. Car sans ce son… il n’y a pas de musique. »

Les autres personnages sont également très prometteurs. On sent que leur psychologie a été bien construite, les personnages ne sont pas superficiels mais bel et bien profonds. Je pense que cela peut être l’un des points forts du titre avec la relation fraternelle entre Mutta et Hibito qui m’a beaucoup touchée.

En ce qui concerne le thème, l’espace donc, il devrait plaire au plus grand nombre, aussi bien aux passionnés de ce milieu qu’aux autres qui le connaissent moins. L’humour présent est également bien dosé ce qui le rend fort appréciable.

Au niveau du coup de crayon, ce n’est pas mal du tout. Les dessins restent dans la simplicité avec un trait léger, ce qui correspond tout à fait à l’ambiance du titre et qui donne un tout harmonieux, je trouve.

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Conclusion…

Verdict, j’ai adoré Space Brothers avec ses personnages charismatiques et bien construits, son ambiance agréable et équilibrée, ses dessins plaisants… C’est addictif ! La série est toujours en cours au Japon avec 37 tomes à son actif tandis que chez nous, 29 tomes sont, pour l’instant, sortis. Si jamais vous êtes intéressés par ce titre, foncez vous le procurer, il en vaut la peine ! Ou du moins, tester le premier tome gratuit en numérique ! 😉

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *