Sailor Moon Eternal Edition Vol.1

« Moon Prism Power ! Make UP ! »

Comment passer à côté de la nouvelle réédition Star du manga culte dans le milieu du magical girl, le célèbre Sailor Moon de Naoko Takeuchi ? Cette série, née en 1992, est en effet très connue pour être une référence du genre magical girl et, si le manga avait déjà connu une réédition en 2012 chez Pika Edition, l’éditeur nous propose cette année une nouvelle édition, plus luxueuse cette fois-ci.

Le genre du magical girl fait partie intégrante de mon enfance, des séries comme Card Captor Sakura, Tokyo Mew Mew ou encore les Witch (série occidentale) m’ont réellement fait rêver lorsque j’étais plus jeune. Encore aujourd’hui, je continue à en suivre, notamment des titres plus sombres du genre comme Magical Girl Site ou Magi Madoka Magica auquel je suis particulièrement attachée.

Je n’avais, malgré tout, jamais eu l’occasion de lire Sailor Moon, grande source d’inspiration de bien des titres du genre. C’est ainsi que je me suis lancée dans la collection de cette nouvelle édition.

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Sailor Moon, de quoi ça parle ?

Usagi est une jeune collégienne de 14 ans un peu flemmarde qui déteste travailler pour l’école. Un jour, elle rencontre un chat magique doté de la parole qui lui donne des pouvoirs et lui apprend qu’elle a une quête à accomplir et des alliées à retrouver. Usagi devient ainsi Sailor Moon.

Mon avis…

Lisant le manga pour la première fois et ayant découvert la série animée (première version en japonais sous-titré) pas plus tard que cet été, je n’y ai aucun attachement nostalgique particulier et vais donc donner mon avis en toute objectivité. Quand on débute un manga dont on entend parler depuis des années, un manga dit « culte », forcément, nous avons de grandes attentes. Je dois donc avouer être assez mitigée par cette lecture car, ayant plusieurs autres mangas du genre en guise de support de comparaison, je m’attendais à mieux. Il y a beaucoup d’éléments très positifs bien évidemment mais quelques détails me dérangent.

Je vais commencer par évoquer tout ce que j’ai apprécié durant la lecture de ce premier volume. L’ambiance de la série est vraiment agréable et correspond totalement à ce qu’on a envie de ressentir en lisant ce genre de manga avec un côté à la fois épique et doux, mignon et léger. L’héroïne n’est pas très maligne et sérieuse, elle peut faire rire par ses idées et ses comportements qui tranchent avec ce qu’elle est censée être : une guerrière leader responsable. Dans la série animée, ce personnage m’énervait énormément mais dans le manga, sa façon d’être passe bien mieux et la rend attachante, ce qui est très positif.

J’apprécie énormément le mystérieux Tuxedo Mask, mon personnage favori de la série, le seul qui est un peu développé pour le moment, il a des motivations précises qui lui sont propres, ce qui n’est pas le cas des guerrières Sailor qui semblent suivre le fil de l’intrigue sans réel objectif personnel, sans réellement comprendre leur cause ou l’endroit vers lequel elles se dirigent. La relation très particulière entre Tuxedo Mask et Sailor Moon m’a également conquise, ils semblent liés par des forces qui les dépassent, je trouve ça romantique et pur, un vrai conte de fée. J’ai un côté très fleur bleue !

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

J’adore le coup de crayon typique des années 90 et je dois dire en avoir pris plein la vue. C’est vraiment beau. En plus, cette édition présente quelques pages et illustrations couleurs, ça m’a beaucoup plu ! Ma lecture a donc été globalement agréable.

Cela dit, il y a deux points très importants qui m’ont gênée dans ce premier tome. Le premier, c’est cette grosse impression de « rush », on se croirait dans un marathon. Les événements s’enchainent tellement vite qu’on n’a pas le temps de réfléchir, pas le temps de prendre conscience des enjeux ou des problèmes causés par les ennemis qu’ils sont déjà éliminés. Chaque chapitre respecte le même schéma : un nouvel ennemi apparait, les Sailor l’éliminent. Une nouvelle Sailor est parfois dévoilée. C’est pour le moment assez répétitif. La mangaka n’a pas pris le temps de vraiment s’intéresser à ses personnages dans ce premier volume, elle va droit au but. La première version de la série animée tend quant à elle, vers l’extrême opposé, c’est-à-dire qu’il y a beaucoup trop d’épisodes inutiles et répétitifs, c’est long à regarder et j’ai dû m’accrocher pour terminer la première saison de plus de 50 épisodes. Pour vous donner une petite idée du contraste entre le manga et l’anime, je peux vous affirmer que ce premier tome d’environ 300 pages couvre les 3/4 de la première saison qui m’a pourtant semblé interminable lors de mon visionnage. Il y a de quoi être perturbé !

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Mais au-delà de ça, ce rush a donné naissance à un deuxième problème qui, lui, m’a particulièrement embêtée, étant donné que c’est un point auquel j’apporte énormément d’importance lorsque je lis un manga : la psychologie et le développement personnel des personnages sont pratiquement inexistants… Qu’ils soient protagonistes ou antagonistes, ils s’enchainent sans qu’on ait le temps de réellement les découvrir, les connaitre. Les ennemis sont des pions sans caractère, tous envoyés au casse-pipe les uns après les autres, ce qui était un peu moins le cas dans la version animée présentant, notamment, une romance entre l’un d’eux et la meilleure amie d’Usagi. Quant aux Sailors, on ne les connait pas, on ne peut pas les cerner. Pour l’instant, elles n’ont pas plus de saveur que des pantins de bois, aucune réelle personnalité… et il n’y a pas de vraie discussion entres les filles, ce qui donne un côté très artificiel à leur histoire, à leur amitié.

Ce n’est encore que l’introduction donc je reste encore assez ouverte, je pense que cela peut s’améliorer par la suite vu le nombre de tomes. J’espère que l’autrice prend le temps par la suite de réellement donner vie à ses personnages.

Côté édition, Pika nous offre un ouvrage plus solide avec une couverture cartonnée et dure ainsi qu’un papier glacé pour les pages, une édition star au prix justifié de 14,90 euros. Si je suis moins fan de la typographie et de la couleur choisies pour les textes de la première de couverture, je trouve néanmoins l’illustration magnifique tout comme celles qui sont à venir sur les prochains volumes. De plus, les nombreuses illustrations couleurs présentes à l’intérieur de l’ouvrage sont vraiment magnifiques. Pika Edition offre également un kit de marque-pages plus que sympathique à l’achat de ce premier tome.

━──────≪✷≫──────━

━──────≪✷≫──────━

Conclusion…

Malgré certains défauts, je ne regrette pas mon achat. L’histoire n’est pas parfaite mais le manga n’en reste pas moins culte et a réellement eu un impact sur ses héritiers du genre magical girl. Je reste assez positive quant à la suite que je suis curieuse de découvrir, le magical girl reste un genre de mon enfance que j’apprécie beaucoup et ça me fait plaisir de lire l’un de ses piliers dans une magnifique édition comme celle que nous propose Pika. La magie opère malgré tout et je ne manquerai pas d’acheter la suite !

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *